Au terme de cette veillée, je souhaiterais vous faire partager la joie qui est la mienne d’être parmi vous ce soir.

L’an dernier à Saint-Leu-Saint-Gilles, j’avais indiqué à l’intention des impétrants ce que représentait pour moi l’Ordre. Je ne reviendrai pas dessus, sauf pour vous dire que la meilleure définition du chevalier nous a sans doute été donnée en trois mots par Mgr Ravel, lors de la cérémonie en l’honneur du lieutenant Adrien d’Esclaibes, mort en déportation, et qui doit être pour vous un modèle : humilité, confiance, générosité.

Je voudrais ce soir dire ce que représente pour moi la veillée d’armes et de prière, veillée d’armes ou veillée de prière, ces deux expressions représentant aujourd’hui la même chose.

C’est avant tout pour les impétrants la dernière marche dans leur préparation avant la cérémonie de demain. C’est donc essentiellement un cheminement éminemment personnel de ceux qui vont recevoir leur manteau, et je pense qu’il n’est pas nécessaire d’insister sur ce point.

Mais la veillée de prières peut aussi être envisagée sous un aspect qu’elle n’avait peut-être pas historiquement mais qu’elle doit avoir pleinement de nos jours. C’est l’occasion d’associer le peuple de Dieu tout entier à la démarche personnelle faite par le futur chevalier ou la future dame. Je voudrais insister sur ce point.

Cette nuit, l’impétrant n’est plus seul à prier, comme peut-être au Moyen Âge. Il est ce soir également accompagné par ses futurs confrères, et de ce point de vue, je souhaiterais remercier les membres des Lieutenances étrangères qui nous accompagnent.

Mais il est aussi entouré par tout le peuple de Dieu, par les chrétiens de l’Église locale qui prient avec lui dans sa démarche. C’est ainsi qu’il faut comprendre le geste de Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse, qui a tenu à être présent à nos cotés, geste auquel nous avons tous été particulièrement sensibles et dont je le remercie à titre personnel. Sa présence ce soir est le signe de l’estime que l’Église de France porte à la Lieutenance pour la France de l’Ordre.

Futurs adoubés ou investis, vous avez cette nuit été portés dans votre prière par vos futurs confrères, par le Grand Magistère, en la personne de Mgr Franco, déjà avec nous l’année dernière et encore présent aujourd’hui pour nous aider dans nos prières comme il l’a fait depuis trois ans pour aider la Lieutenance.

Vous avez également trouvé à vos cotés Mgr Shomali, vicaire de Sa Béatitude le Patriarche latin de Jérusalem, qui sait mieux que quiconque combien l’avenir des chrétiens de Terre sainte est pour vous, futurs membres de l’Ordre, une préoccupation de tous les instants.

Qu’ils en soient tous remerciés et, pour vous, chers amis, que Dieu poursuive demain ce qu’Il a commencé.

Pierre Murret-Labarthe.
Saint-Sernin, 2 octobre 2015.

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Février 2019
D L Ma Me J V S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 1 2