Le pèlerinage de la commanderie Saint-Clodoald des Hauts-de-Seine organisé par notre confrère Jacques Guerrier a eu lieu du 17 au 25 octobre 2015, sous la direction spirituelle de Mgr Yvon Aybram, prieur de commanderie et curé de la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Neuilly.

Notre pèlerinage en Terre sainte s’est déroulé sans encombre.
Nous avons appris qu’il y avait eu un incident à Beer-Sheva alors que nous étions dans le Néguev (images le soir à la télévision). Situation confuse, symptomatique d’une réelle tension.
En zone palestinienne, près de Bethléem, nous avons vu de loin des incidents entre un véhicule de sécurité israélien et des jeunes gens qui devaient protester avec des jets de pierre. La circulation et notre car ayant été détournés, nous avons juste perçu ce qui ressemblait à des bruits de bombes lacrymogènes.
À Jérusalem, l’esplanade du Temple était fermée, mais nous avons pu accéder sans problème au mur des Lamentations. La sécurité à Jérusalem était maximale : des petits groupes de soldats pratiquement tous les 100 mètres à certains endroits et aux intersections. On pouvait difficilement faire plus et on se sentait ainsi réellement en sécurité.
À Nazareth, pas de difficulté non plus.
Après beaucoup de chaleur, nous avons été surpris par une tempête sur le mont Thabor et une pluie assez forte jusqu’à notre retour à l’aéroport.
Le groupe de pèlerins était très diversifié : quatre chevaliers et une dame de l’Ordre, des paroissiens de Neuilly, trois personnes d’environ 80 ans très courageuses et quatre enfants… La magie d’un pèlerinage a opéré pour faire de ce groupe disparate une petite communauté soudée.
Tout s’est bien passé à la satisfaction générale.
Jacques Guerrier.

Samedi 17 octobre

Arrivée à Arad.

Dimanche 18 octobre

Visite de Tel Sheva et du puits d’Abraham, point de vue sur le désert du Néguev puis déjeuner à Mitspe-Ramon, visite du site nabatéen et byzantin d’Avdat, suivi de la célébration de la messe dans les vestiges de la cathédrale byzantine. Retour vers Arad avec vue sur le Makhtesh Hagadol.

Lundi 19 octobre

Célébration de la messe dans le désert avec un superbe point de vue sur la mer Morte, idéal pour l’évocation des patriarches et de la longue marche vers le pays de Canaan. Route à travers de superbes paysages désertiques et vallonnés vers la forteresse hérodienne de Massada, avec ascension du site par la rampe des romains. Déjeuner à l’auberge de jeunesse de l’oasis d’Ein-Gedi qui abrita David fuyant Saül. Visite du site essénien de Qumran et point de vue sur les grottes où furent découverts en 1947 les manuscrits de la mer Morte. Bain dans cette dernière, puis route vers Jéricho. Rencontre du père Mario, frère franciscain responsable tant de la paroisse que de l’école attenante, comptant 577 élèves, dont tous les enfants des communautés grecque-orthodoxe et catholique de rite latin. Il insista particulièrement sur le rôle essentiel de l’enseignement chrétien en Terre sainte, malgré le caractère minoritaire des élèves chrétiens, pour faire cohabiter les populations et mieux faire connaître la culture chrétienne aux enfants des élites arabes musulmanes. Nuit à Jéricho.

Mardi 20 octobre

Départ vers le site de Qasr-el-Yahud, lieu du passage du Jourdain par les Hébreux avant d’entrer en Canaan, et site du baptême du Christ. Trajet à travers le désert de Juda avec point de vue sur le wadi Qelt sur la route romaine menant de Jérusalem à Jéricho (évocation du bon Samaritain) et point de vue sur les gorges abritant le monastère grec-orthodoxe Saint-Georges de Koziba. Entretien au séminaire du Patriarcat latin de Beit-Jala avec son recteur, le père Jamal Khader. Exposé sur la situation des Églises chrétiennes en Terre sainte, puis sur celle du séminaire, qui forme actuellement 30 séminaristes et 38 élèves au petit séminaire, et ordonne 2 à 3 prêtres par an. Déjeuner fort fraternel avec les séminaristes suivi de la célébration de la messe au champ des Bergers de Beit-Sâhour, deux séminaristes parrainés par des membres de l’Ordre assistant Mgr Aybram et nous accompagnant pour la visite de la basilique byzantine de la Nativité à Bethléem. Arrivée à Jérusalem et nuit au Knight’s Palace du Patriarcat latin, où nous avons le plaisir de séjourner trois jours.

Mercredi 21 octobre

Départ matinal pour le mont des Oliviers et visite des sanctuaires du carmel de l’Éléona et de sa grotte du Pater. Point de vue sur la vieille ville de Jérusalem depuis le site du Dominus-Flevit, Célébration de la messe en ce lieu où Jésus pleura sur Jérusalem, avant la visite de la basilique des Nations et du jardin de Gethsémani. Visite de l’église croisée du sépulcre de la Vierge Marie et descente dans la crypte. L’après-midi, visite de la forteresse et du musée de la Tour de David avec étude des évolutions de la Vieille Ville à travers l’histoire. Entretien au couvent Saint-Sauveur des franciscains avec le frère Stéphane Milovich, custode de Jérusalem, qui nous relata le rôle joué par son ordre depuis le XIVe siècle et l’actualité de son action en Terre sainte. Rencontre au Patriarcat latin avec Son Excellence Mgr William Shomali, évêque auxiliaire pour Jérusalem, qui partagea son point de vue sur la présence chrétienne en Terre sainte et les actions du Patriarcat, avant la traditionnelle remise de la coquille du pèlerin, et celle de la médaille d’or du Patriarcat latin à notre guide et prieur, Mgr Aybram, pour son 53e (!) pèlerinage en Terre sainte. Dîner puis marche nocturne le long des remparts à travers les quartiers arméniens et juifs, et visite au mur Occidental du Temple, dit mur des Lamentations.

Jeudi 22 octobre

Traversée de la Vieille Ville par son souk depuis la porte de Damas, puis visite de l’église Sainte-Anne, de la piscine Probatique et des ruines des églises byzantine et croisée construites sur le site du temple d’Esculape. Enseignement sur le Temple et les rites qui s’y déroulaient. Parcours de la Via Dolorosa jusqu’au Saint-Sépulcre pour une première visite. L’après-midi, visite du mont Sion, célébration de la messe dans la chapelle des franciscains toute proche du Cénacle. Visite de l’église de la Dormition de la Sainte Vierge, puis marche jusqu’à l’église Saint-Pierre-en-Gallicante (« là où chante le coq ») et les vestiges mis au jour du Ier siècle. Méditation et prière dans le lieu présumé de détention de Notre Seigneur. Rencontre en soirée avec le rabbin Jacquot Grunewald, auteur de Chalom Jésus !, Lettre d’un rabbin d’aujourd’hui au rabbi de Nazareth, pour évoquer le conflit actuel et l’évolution du dialogue interreligieux.

Vendredi 23 octobre

Célébration matinale de la messe au Saint-Sépulcre dans la chapelle du Golgotha, puis départ vers Abou-Gosh, l’Emmaüs des croisés, visite de la très belle église byzantine et croisée et admiration de ses fresques murales, après un temps d’échange avec le frère Olivier, de l’abbaye bénédictine qui en a la charge. Route pour Nazareth pour y déjeuner. L’après-midi, visite de la basilique de l’Annonciation, de l’église Saint-Joseph, et découverte des vestiges byzantins et du tombeau du Ier siècle dit « tombeau du Juste » au couvent des Sœurs de Nazareth. Évocation de la figure de Joseph avant visite du tout nouveau Centre international Marie-de-Nazareth bâti par la communauté du Chemin neuf. Voyage vers le lac de Tibériade. Nuit en kibboutz à Guinnosar.

Samedi 24 octobre

Départ matinal pour Capharnaüm avec célébration de la messe dans l’église construite juste au-dessus des vestiges de la maison supposée appartenir à Pierre, autour de laquelle fut construite une église byzantine puis croisée. Visite de la synagogue construite sur les fondations de celle où enseigna Jésus, avant la visite, à Tabgha, du site de la Primauté-de-Pierre et de celui où de superbes mosaïques byzantines célèbrent la multiplication des pains. Déjeuner au kibboutz d’Ein-Guev avec dégustation de saint-pierre du lac, avant une traversée vers Guinnosar qui fut l’occasion d’évoquer « la tempête apaisée ». Débarquement sur le site de la découverte d’une barque de pêcheur du Ier siècle, passage devant le site de Magdala et montée vers le mont des Béatitudes. Clôture de notre journée par une baignade dans le lac de Tibériade.

Dimanche 25 octobre

Montée de bon matin au mont Thabor, célébration de la messe dans la basilique de la Transfiguration, puis route vers Césarée-Maritime, ville bâtie par Hérode le Grand où siégeait le gouverneur romain et où fut mené saint Paul pour être entendu avant d’être envoyé à Rome. Déjeuner proche des vestiges romains et route vers l’aéroport de Lod, emplis de vifs souvenirs et de larges grâces pour notre retour en France.

François-Joseph Fürry.

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Février 2019
D L Ma Me J V S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 1 2