Lieux saints régis par le Statu quo

L’ordre du Saint-Sépulcre tire son nom même du Tombeau vide où Jésus-Christ est ressuscité. Le Tombeau lui-même fut rasé par les Turcs en 1009 ; il est reconstitué sur place par un édicule entouré par la rotonde de l’Anastasis (« Résurrection » en grec). Tous les chevaliers de l’Ordre étaient autrefois adoubés en ce lieu, qui reste le sommet de tout pèlerinage en Terre sainte.

Sa garde a été confiée par bulle de 1342 aux franciscains constitués en Custodie de Terre sainte. Dans le cadre du Statu quo de 1852, son accès est contrôlé par des musulmans et son usage est partagé entre la Custodie, les grecs orthodoxes, les arméniens, les coptes et les syriaques. Ceux-ci ont décidé en 2016 une restauration-conservation de l’Édicule, subventionnée notamment par la Jordanie, à l’occasion de laquelle le Tombeau a été ouvert le 26 octobre 2016.

Sur le toit de la chapelle Sainte-Hélène, les éthiopiens occupent une chapelle dont la propriété est incertaine.

La Custodie a mis en ligne l’excellent site Saint-Sépulcre, comprenant notamment :

Lire la suite : Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem

Le lieu de naissance de Jésus (la basilique de la Nativité et la route de pèlerinage) à Bethléem (Cisjordanie) a été inscrit par l’UNESCO en 2012 sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité et sur la liste du patrimoine mondial en péril. Le Statu quo de 1852 partage la responsabilité de la basilique entre la Custodie de Terre sainte, les grecs-orthodoxes et les arméniens orthodoxes. La Custodie a mis en ligne un site comprenant notamment :

Lire la suite : Basilique de la Nativité à Bethléem

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Février 2019
D L Ma Me J V S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 1 2