Sébaste est le nom de la ville qu’Hérode le Grand fit construire à la place de Samarie, ancienne capitale du royaume d’Israël. Les disciples de saint Jean-Baptiste l’y auraient enterré (Mc VI, 29).

Une vaste cathédrale croisée fut convertie en 1187 en mosquée Nabi-Yahia (« du Prophète-Jean » en arabe).

Toponymie

« Sébaste » vient du grec sebastos, « auguste », en hommage à l’empereur du même nom.

« Samarie » vient de l’hébreu Shomrôn et de l’araméen Shamrayin, probablement « tour de garde », peut-être d’une racine sémitique shamâr, « faire le guet ». Selon la Bible (1 R XVI, 24)), le nom viendrait de celui de Sémer, propriétaire cananéen de la montagne éponyme, vendue par lui à Omri, roi d’Israël, pour y bâtir la ville du même nom. Celui-ci s’étendit ensuite par métonymie au pays environnant.