À Bethléem, en 1878, sainte Marie de Jésus-Crucifié (Marie Baouardy), vierge carmélite. Comblée de charismes mystiques, elle mena une vie contemplative avec une charité extraordinaire.

Martyrologe romain, 26 août.

Mariam Baouardy est née le 5 janvier 1846 à Abellin, un village de Haute-Galilée, près Nazareth, de parents arabes. Elle fut baptisée à l’église grecque-melchite catholique. Elle connut dès son plus jeune âge de lourdes épreuves : orpheline à 3 ans, elle fut recueillie par un oncle qui l’emmena à Alexandrie (Égypte) et voulut la marier à 12 ans, puis par un proche qui tenta de la convertir à l’islam et lui trancha la gorge. Laissée pour morte, elle en guérit miraculeusement mais en garda une large cicatrice.

Domestique à Beyrouth puis à Marseille, elle fut à 19 ans novice chez les Sœurs de Saint-Joseph-de-l’Apparition à Marseille, puis entra en 1867 au carmel de Pau sous le nom de sœur Marie de Jésus-Crucifié. Elle connut de grandes expériences mystiques à dater de 1868 : prophéties, extases, stigmates, lévitations, etc. Elle obtint la reconnaissance pontificale et l’introduction en Terre sainte des pères du Sacré-Cœur-de-Jésus de Bétharram. Elle participa à la fondation de carmelsà Mangalore (Inde) de 1870 à 1872, puis à Bethléem en 1875, où elle mourut le 26 août 1878 à la suite d’un accident de chantier.

Elle fut béatifiée en 1983 et sa mémoire est célébrée à l’anniversaire de sa mort. Restée la seule bienheureuse palestinienne jusqu’en 2009, elle fut canonisée en 2015 avec celle qui fut la deuxième.

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Février 2019
D L Ma Me J V S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 1 2